Bienvenue
sur

Oxygène et Respiration

Oxygène et Respiration

 

 

Plus rien ne pouvait m’arrêter, c’était tellement agréable de contrôler certains malaises et de moins souffrir. J’étais prise dans un engrenage, il fallait que je continue et que j’avance.

Je passais de plus en plus d’heures pour comprendre le mécanisme de mon corps et le pourquoi d’une certaine douleur, trouver son origine et comment essayer de la calmer.

 

 

Les déplacements en voiture étaient très pénibles, je me tordais de douleurs au bout de quelques kilomètres. Il m’était impossible de mettre la ceinture car je ne pouvais rester très longtemps dans la même position. En moins de 15 minutes toute ma colonne vertébrale du coccyx jusqu’à la nuque s’enflammait. J’ai même dû finir certains voyages indispensables, allongée, la douleur était insupportable

Je n’osais plus sortir en voiture.

A cause de mon cou et de ma colonne vertébrale, j’avais cherché des astuces pour moins souffrir. Je mettais sur le siège un coussin afin de laisser dans le vide le bas de la colonne vertébrale et j’avais acheté un coussin en forme de croissant pour caler ma nuque. Cela me permettait de supporter quelques dizaines de kilomètres plus agréablement.

 

Et un jour j’ai oublié mon coussin de cou. L’horreur !!!!!!!!!!!!

Quand la douleur s’est réveillée, il était impossible de faire demi tour, nous étions sur l’autoroute. Alors j’ai essayé d’improviser pour tenir le coup. Je me suis calée la tête avec mon sac à main. Pas terrible comme solution, c’était pire que mieux, je n’arrivais plus à respirer.

Mais ce jour là EUREKA !!!!!!!!!!!!!!!!

je venais de comprendre le pourquoi de certaines douleurs : notre respiration ne se faisait plus normalement.

Tout le processus s’est enchaîné à toute vitesse dans ma tête

 

J’avais l’axe du cou inversé, cela appuyait sur le bas de ma trachée et m’empêchait de respirer normalement, je devais faire des efforts pour la moindre inspiration d’air.

De plus à cause des douleurs la majeure partie du temps je bloquais ma respiration pour essayer de diminuer l’intensité de la douleur.

Très grosse erreur !!!!!!!

Depuis pas mal d’années mes muscles et mon cerveau ne recevaient plus l’oxygène nécessaire Il fallait que je change cela.


Le lendemain j’ai commencé à essayer de respirer à fond plusieurs fois pour modifier ce manque de volume d’oxygène.

 

Plus facile à dire qu’à faire.

 

Mon cou me faisait très mal, j’ai dû caler ma tête contre le dossier de mon fauteuil et bloquer mon cou avec un petit coussin afin de mettre ma tête plus en arrière.

Ce n’était pas encore gagné.

Au bout de quelques inspirations profondes, mon cerveau qui n’était plus habitué a réagi, je voyais toute la pièce tourner, j’étais comme ivre. Cela a eu aussi des conséquences sur mes côtes, elles me faisaient très mal, je devais les tenir à deux mains pour faire une inspiration profonde. Ma cage thoracique n’était plus habituée à ce genre de respiration, elle était comme bloquée.

Mais j’ai tenu bon, et j’ai continué cet exercice plusieurs fois par jour et tous les jours.

Au bout de quelques jours j’ai commencé à avoir les résultats de cette gymnastique

L’acide lactique de mes muscles s’éliminait enfin, ils étaient plus souples.

L’arnica en teinture mère interne et une bonne oxygénation quotidienne sont venues à bout des douleurs musculaires.

 

A l’époque où j’ai fait cette découverte, j’ai incité mes amis du net à tenter de faire pareil. J’ai créé un club virtuel et une amie lui a trouvé un nom, il a été baptisé le Club des Mal partout.

Cela les a bien amusés et les a incités à essayer.

 

Venez nous rejoindre au club des Mal Partout