Bienvenue
sur

La grande aventure

La grande aventure

 

DOULEURS MUSCULAIRES ET TENDINEUSES

ARNICA ET RHUS TOX

 

Cela faisait maintenant 8 mois que j'avais arrêté la totalité de mon traitement allopathique suite à mes découvertes sur l'aspartame.

 
Je ne conseille à personne de faire ce que j’ai fait, arrêter toute médicamentation du jour au lendemain.

 

J’ai vécu un enfer durant ces 8 mois.

 

Ma fibromyalgie avait été multipliée par 10 à cause de l’aspartame, ne plus rien prendre comme médicament du jour au lendemain a été ma pire erreur, je n’avais pas encore trouvé le traitement de remplacement que je connais aujourd’hui et j'étais seule face à mes malaises.

Si je n’avais pas eu la volonté de me battre pour ma famille et ma petite fille, je ne serai plus de ce monde aujourd’hui. Mes douleurs étaient une torture incessante jour et nuit, il faut avoir une sacrée force de caractère pour supporter cela.

 

Personne ne peut comprendre ce que nous endurons, cela ne se voit pas, mais c’est horrible et inhumain.

 

Une amie m’a écrit dernièrement :

Nous sommes comme une pomme, belle de l’extérieur et pourrie de l’intérieur

et j'ai ajouté, avec un vers qui nous ronge à l'intérieur…………………

 

Rien ne se voit de l’extérieur, personne ne peut comprendre, je ne souhaite pas cette maladie à mon pire ennemi.

 

Si vous êtes prêts à franchir le pas pour changer votre traitement actuel par un autre, demandez conseil à votre médecin, un sevrage lent est nécessaire, médicament par médicament.

 

Le chlorure de magnésium et l’harpagophytum m’avaient déjà bien aidé, j’étais encouragée, j’avais réussi à supprimer quelques malaises.

 

L’anti-douleur opiacé avait été remplacé par un médicament à la codéine, sans talc, ni aspartame. Depuis toujours cela calmait à peine 50 % des douleurs. Pour être efficace il aurait fallu que j’en prenne toutes les 3 heures, impossible sans avoir d’autres problèmes de santé. J’avais eu mon quota d’effets secondaires.

 

Mes muscles présentaient des boules comme si je faisais de la musculation à longueur de journée. Ils étaient en contraction latente mais permanente, c’était très douloureux.

Au fil de mes lectures, j’ai découvert que ce phénomène était dû à une accumulation d’acide lactique et à un manque d’oxygénation des muscles, comme si nous faisions de la gymnastique à haut niveau.

 

Un muscle en se contractant permet de faire un mouvement ; il a besoin d’oxygène pour bien fonctionner autrement il se trouve en anoxie (pas assez d’oxygène) et fabrique de l’acide lactique en trop grande quantité ; c’est l’accumulation d’acide lactique qui entraîne la douleur. Et plus le muscle est contracté, plus il fabrique d’acide lactique, plus il est douloureux.

C'est pendant le relâchement que la circulation du sang - donc l'apport d'oxygène et de nutriments aux muscles - se fait. Pendant la phase de contraction le sang ne circule quasiment plus ; il est stoppé par la tension interne générée par les muscles. Si le relâchement n'est pas suffisant, le muscle s'engorge, la fatigue survient rapidement.

 

Je présentais le même phénomène, donc j’ai lu tout ce qui se rapportait aux traumatismes des muscles et au manque d’oxygénation, puis j’ai cherché comment y remédier.

 

J’ai découvert l’arnica montana.

L’arnica a la propriété d’aider à l’assimilation de l’oxygène dans le sang et le muscle

 

Je connaissais ce produit, je l’avais déjà pris :

* en interne sous forme de granulés pour d’autres occasions comme des opérations, * en externe je frictionnais les coups pour éviter les bleus et pour les entorses aux chevilles et genoux.

Depuis mon enfance j’ai eu énormément d’entorses, je tombais sans raison Maintenant je sais pourquoi, hyper élasticité des tendons.

J’étais très souple et je faisais énormément de sport quand j’étais jeune

Je l’ai donc testé en granulés, aucun résultat sur mes muscles, j’étais déçue, pourtant tout le processus était bien expliqué, je ne pouvais pas m’être trompée à ce point.

 

Je me suis souvenue que dans mon enfance, nous le prenions dans certains cas en teinture mère. Il est recommandé de ne pas le prendre en interne sauf en produit homéopathique.

J’ai commandé un flacon d’arnica montana en teinture mère pour usage interne

 

J’ai commencé à 50 gouttes le matin pour voir comment mon corps réagissait.

Les effets ont été immédiats. Quelques jours après mes muscles n’étaient plus douloureux, la prise des gouttes du matin me calmait en moyenne 6 heures.

Certains jours, j’en reprenais également 50 gouttes le soir pour moins souffrir la nuit.

Au fil du temps les effets se sont cumulés et je ne souffrais plus des muscles.

J’ai également acheté un flacon d’huile à l’arnica. Je me frictionnais le muscle le plus contracté et le plus douloureux pour compléter le traitement interne.

 

Mes muscles se sont décontractés et mes fortes douleurs se sont déplacées, j’avais l’impression d’avoir une entorse géante, tous les tendons me faisaient mal, j’avais des tendinites dans le corps entier.

J’étais habituée à ces douleurs qui se déplaçaient comme un vers de terre dans le corps, mais là, cela faisait trop. Une entorse à la cheville, je l’admets mais pas aux coudes, aux hanches, aux mains, aux poignets, il y avait autre chose.

Tout mouvement me faisait mal aux tendons et aux articulations.

C’est là que j’ai découvert le rhus toxicodendron conseillé pour les tendons en cas d’entorse et de tendinite.

Ce que je prenais m’avait bien réussi jusque là, j’ai donc commencé à prendre tous les matins en même temps que mon arnica montana TM , 50 gouttes de rhus toxicodendron en 4° DH.

Les douleurs des tendons ont disparues en une semaine.

J’étais super heureuse, enfin je pouvais respirer un peu, je souffrais moins.

 

Il m’a fallu plusieurs mois pour éliminer toutes les toxines accumulées durant tant d’années dans mes muscles et réparer mes tendons.

 

Jamais plus je ne prendrais de l’arnica montana sans l'associer avec du rhus toxicodendron.

 

Ces contractions musculaires qui ont duré pas mal d’années ont eu d’autres conséquences constatées tout de suite et un peu plus tard :

 

Déchirure musculaire en toussant ou éternuant.

Déchirure musculaire au niveau de la hanche en étant assise sans bouger.

Tennis Elbow au coude comme les joueurs de tennis, je n’ai jamais fait de tennis.

Cartilage fissuré au coude et au genou.

Inflammations des articulations.

 

J’ai eu d’autres surprises avec l’arnica et le rhus toxicodendron, des effets secondaires bénéfiques inespérés :

Malaises disparus ou en sommeil

 

* Les débâcles de selles à tout instant par contraction soudaine des intestins.

* Vue brouillée par difficulté d’adaptation des muscles des yeux

* Fuites urinaires par contraction de la vessie, en éternuant, toussant, riant ou sans raison

* Douleurs de contraction de l’utérus lors des règles ou d’une stimulation sexuelle.