Bienvenue
sur

Harpagophytum procubens TM

 

2° Etape

L’harpagophytum Procubens

 

Depuis des années, je prenais des anti-inflammatoires pour calmer mes articulations, mon estomac ne le supportait plus du tout.

J’avais énormément d’acidité dans l’estomac et l’œsophage depuis plus de 20 ans.

J’ai été une grosse consommatrice de malox pour le calmer puis, depuis 10 ans, j’ai été mise chaque jour sous Mopral 20, cela ne changeait pas grand chose. J’avais l’impression d’avoir un volcan au milieu de la poitrine.

La seule chose qui me calmait, était la de purée maison, la pomme de terre est excellente pour les brûlures de tout genre

Les examens du taux d’acidité étaient catastrophiques et j’ai du subir une fundoplication, opération qui évite les remontées d’acidité dans l’œsophage, mais pas la formation de cette acidité, elle partait donc dans les intestins.

Tout mon appareil digestif, de l’entrée à la sortie,était en feu.

 
J’avais le choix, calmer mes articulations à 50% et subir les conséquences de cette acidité ou supporter la douleur, j’ai fait un choix, j’ai stoppé le profenid 200……….. et continué mes recherches.

 
J’ai alors  découvert la griffe du diable ou harpagophytum procubens.

Je n’ai pas hésité, j’ai testé ce produit en teinture mère et commencé à prendre 150 gouttes par jour.

Cette plante est longue à agir, il m’a fallu un mois pour commencer à constater les effets sur mes articulations, mais cela me calmait complètement et je n’avais aucun effet secondaire nocif. J’étais enchantée, j’avais réussi à enlever cet anti-inflammatoire de mon traitement.

 
Par contre, comme pour le chlorure de magnésium, j’ai eu des effets secondaires bénéfiques inattendus. Des symptômes, qui m’ennuyaient depuis des années dont je ne connaissais pas l’origine et qu’aucun médecin n’avait pu calmer, ont disparu.

 
Je vous donne la liste de malaises que la teinture mère d’harpagophytum a supprimé ou mis sous contrôle  chez moi.

 

Acouphènes, sifflements, bourdonnements oreilles, diminution auditive, exces de cérumen

Tous ces symptômes, je les avais. De mes oreilles coulait comme du lait blanc en permanence

J’avais mes oreilles qui sifflaient tout le temps, comme dit le dicton quelqu’un parlait de moi, alors on parlait souvent de moi.

Les sons étaient bizarres par moment, comme étouffés, lointains, résonnants puis stridents. Je ne supportais plus les rires des enfants et leurs babillements, je m’enfermais pour ne pas souffrir, cela finissait toujours par des douleurs dans tout le corps. J’avais le même problème quand plusieurs personnes parlaient en même temps, je finissais par ne plus rien comprendre et la conversation était inaudible.

 
Vertiges

Marche, sensation attirée sur le côté

Par moment je voyais bouger la pièce, je longeais les murs pour ne pas tomber et je descendais les escaliers à reculons.

Je faisais de l’agoraphobie. En sortant de la maison, je devais longer les murs sinon je tombais. Le sol se dérobait sous moi, je me suis vue m’accrocher à un feu rouge pour éviter de tomber, je me demandais ce qui m’arrivait.

J’étais toujours attirée vers le côté gauche, j’emboutissais tous les murs ou les coins de porte, mon côté gauche était rempli de bleus.

Je ne pouvais marcher à côté de quelqu’un je le cognais sans arrêt et toujours par la gauche. Superbe démarche, les gens me regardaient bizarrement, j’avais honte de moi.

 

Cerveau dans un étau, impression eau qui circule dans le cerveau

Mémoire Concentration

Mon cerveau était dans un étau, j’avais énormément de migraines.

Depuis pas mal d’années, j’avais en permanence l’impression que de l’eau coulait, que la machine à laver était en marche, en réalité c’était dans ma tête. C'était extrêmement stressant, particulièrement quand il n'y a pas de bruit et que tout est calme, mais moi je n'étais jamais au calme.

 

Cet effet secondaire s’est calmé après 8 jours de prise d’harpagophytum.

J’ai redécouvert le silence, un vrai bonheur.

Suite à cela j’ai commencé à mieux mémoriser et ma capacité de concentration s’est accrue, c’est d’ailleurs ce qui m’a permis de poursuivre efficacement mes recherches.

 

 

 

 

 

 

Telle est mon expérience avec l’harpagophytum procubens en teinture mère.

 
Au bout de 3 mois j’ai pu diminuer les doses, je prends maintenant 50 gouttes le matin, sauf les temps de mauvaise météo, durant 2 ou 3 jours je dois reprendre 100 gouttes pour les articulations.

Mon rhumatologue a pu constater que je n’ai plus les articulations enflammées.

Au bout de 3 ans, une cure de quelques jours me suffit.

 
Par contre, j’en reparlerai plus tard, l’harpagophytum est très important pour le cerveau avec les conséquences de notre maladie. Mais cela je ne l’ai découvert que quelques mois plus tard. J’avais sans le vouloir fait une grande avancée dans le traitement.

 

Par contre, j’en reparlerai plus tard, l’harpagophytum est très important pour le cerveau avec les conséquences de notre maladie. Mais cela je ne l’ai découvert que quelques mois plus tard. J’avais sans le vouloir fait une grande avancée dans le traitement.