Bienvenue
sur

Frédéric dit Gwidoo

 

 

 

FREDERIC dit GWIDOO

 

pour ses ami(e)s du net

 

                      

 

 

 

 Sa propre présentation

 

Bonjour Toutes et Tous,

Frédéric, alias Gwidoo, 54 ans, confessant la maladie à chaque instant, toujours pas reconnu en fibromyalgie. Outre des douleurs chroniques depuis l'enfance, je fus, pendant un bon moment, auxiliaire médical. De formation classique, le thème douleur, alors ignoré officiellement, me fit découvrir les « médecines autres », comme des pratiques « non classées ».

Auxiliaire Médical

Infirmier DE, j’exerçais 9 mois dans un centre de réanimation à Troyes, Aube, avant d’entreprendre des études de masseur kinésithérapeute rééducateur à Lille, pendant trois ans.

Arrivé dans le Sud Est, ne trouvant pas de poste salarié  afin de prendre un peu d’expérience), je fus contraint de m’installer en libéral (mauvaise condition) et étudiait rapidement et conjointement l’ostéopathie énergétique et la médecine traditionnelle chinoise pendant trois ans.

Bien q u’ayant exercé pendant des années, je ne suis pas officiellement reconnu dans ces disciplines.

Fin 1992, début de la maladie : lumbagos à répétitions, douleurs atroces, ressemblant à mes migraines et céphalées depuis ma naissance  un médecin m’interrogea sur ma formulation, la trouvant douteuse en fait, mon tout premier souvenir est la douleur…..( merci de son indélicatesse)………

En période invalidante depuis 1992, je découvris l'envers du décor social et médical. « La » conclusion : « préférable d'être riche et bien portant que pauvre et malade »!

Pour la médecine « je suis fou »!

Pas de domicile personnel, pas de revenu, seul,  etc………

1997 inscription au RMI et début des galères administratives et mise dans les moules inconfortables de la médecine, de l’ANPE, de la CAF

Demandeur de reconversion professionnelle, je mis deux ans avant d’obtenir 40% d’handicap avec la mention «  travailleur handicapé » ; je passais un entretien avec l’école d’orthopédie bandagiste de Marseille (réputée en Europe) mais ne fut pas pris.

Vers la période de Noël 2005, j’ignore ce qui se passa : mon état empirait.

Depuis un an je participe aux activités de la toute jeune section handisport du Var, et compte, pour cet été, débuter la plongée sous marine, toujours handisport.

Parallèlement j’ai pu obtenir des séances de balnéothérapie, deux fois par semaine (ce qui n’est pas évident ici)

Sur le plan douleur, rien, même un peu plus intense mais sur la plasticité du corps génial ; je récupère des fonctions musculaires absente depuis 16 ans.

Je subsiste d’une pension d’invalidité ne concernant pas la fibromyalgie, le VAR étant aussi réticent que bien d’autres départements au «  pays des droits  de l’homme et du citoyen »

 Dans les « modes » actuelles, je ne relève d'aucune thérapie antalgique, puisque « ma folie » en détiendrait les clefs? Ma pension d'invalidité ignore la douleur, comme la couverture sociale. L'électromyogramme signe une atteinte neurologique « vraie » des membres inférieurs (ce qui éliminerait « l'hystérie de conversion », par définition). Les critères diagnostics actuels ne reconnaissent plus l'entière validité de cet examen. En effet, les traceurs biologiques, l'imagerie médicale, les analyses statistiques, cachant le despotisme économique, mènent la médecine, influencent son diagnostic, et, lourdement, la « prise en charge » ou thérapeutique.

Si vous ne craignez pas « ma folie », (jusqu'à preuve du contraire, non contagieuse), je serais heureux de cheminer en votre compagnie.

Je demande de l'aide à une des assistantes sociales du CMP dont je dépens, car, dans le Var, j'ai vraiment l'impression d'appartenir à une autre planète, j’éprouve des difficultés à obtenir des informations simples, fiables, et adaptées?    (Peut-être est-ce beaucoup demander?)

En dehors de tout ça, l'informatique me pose énormément de problèmes, malgré l'intervention de « professionnels », guère plus impliqués que des vendeurs, bien plus chers cependant.

Frédéric alias Gwidoo

15/10/06 11:42:53

 

Les Etres Papillons

 

Les Etres Papillons suivirent un étrange cheminement. 

 

 Or, dans les livres avec lesquels j'apprends le dessin, mes bandes dessinées favorites, l'influence du grand dessinateur Vincente SEGRELLES, je me mis en tête d'envoyer un "être" mi-humain, mi-papillon.

Encouragé par Brigitte Papi et Gemme, je m'enhardis à en envoyer d'autres, puis à tenter la couleur.

Depuis, éclairé par vos conseils, mesdames, et vos encouragements, je poursuis dans cette voie.

 Les Etres Papillon nous représentent dans notre nature humaine, terrassée par la "maladie". 

 Rien n'apparaît dans notre "handicap au quotidien". Souvent nous sommes complimentés sur "notre bonne mine". Les ailes nous font "superbes", élancent aussi nos espoirs.... mais comme pour la vie du papillon, nos "états de grâce" virevoltent et s'évanouissent trop vite, comme le jour agréable passe trop rapidement.

Demeure, malgré tout, une force intérieure, un potentiel immense qui nous poussent vers un "jour naissant" (souvent faisant face à l'Est), le jour où, peut-être, nous pourrons "accomplir" le quotidien, simplement... "

Frédéric Louvet

alias Frédéric de Toulon alias Gwidoo

 

Hommage à notre Ami

 

Chantalchat

 

Ta disparition m’a atterrée, je me sens esseulée.

Tu m’avais surnommée la Terrienne et à juste titre, c’était ce que j’étais avant de te connaître.

Tu m’as permise d’évoluer, de voir plus loin que le bout de mon nez, plus haut, d’écouter mon intuition, de ressentir ce qui ne se voit pas.

Tu as enrichi mes connaissances avec ton esprit plein d’une connaissance incommensurable.

Malgré tes souffrances physiques et morales, tu savais nous détendre. Tu mettais les palmes dans le plat et nous aimions tes écrits, même lorsqu’il était indéchiffrable au commun des mortels.

Tu étais TOI et personne ne pourra t’égaler.

Avec ta disparition nous perdons beaucoup plus qu’un ami, nous avons perdu un grand esprit et un grand coeur.

Là où tu es maintenant, je sais que tu es enfin en paix, tu ne souffres plus et tu nous regardes.

Je suis certaine que derrière mon épaule, il y aura ton œil qui suivra mes travaux et mes recherches sur la fibromyalgie, que tu me guideras et me pousseras à les terminer.

Tu seras toujours dans notre cœur et notre esprit.

Soit enfin en paix

 

Nini Petite Pluie

Le grand guerrier .....

Tambour

Il est parti le guerrier pacifique au tambour
Vers les hautes plaines il s'en est allé
Sans même nous dire au revoir , incognito
Le son de sa mailloche s'est tu à jamais

Toi le grand guerrier blond, Goliath
Toi le Géant au coeur d'or , ton sourire
Nous garderons dans nos mémoires
Tu as laissé un peu de toi malgré le départ

Toi le grand frère de la tribu lointaine
Tu nous manqueras encore longtemps
Tes éclats de rire retentissent encore
Dans la nuit qui devient soudain si glacée

Si tu vois de l'eau couler sur nos joues
C'est de la pluie non pas des larmes
J'entends ta voix qui chante dans la nuit
Et ton tambour qui résonne dans ma tête


Dans la nuit de la mort tu t'en es allé
Et nos coeurs chagrins tu as laissé
Que le chemin soit plus doux pour toi
Que sur ta route brillent les mille feux

De toi je garderai le souvenir du réconfort
De tes mains qui ont souvent soulagé
Des mots qui avaient le pouvoir de guérir
Et un coeur qui n'était pas trop petit

Ce soir mon coeur est triste mais demain
Un autre jour prendra vie, car tu continues
A vivre de l'autre côté là tout près de nous
Tes amis te le disent ce soir ; au revoir l' Ami


Ecrit pour Fred disparu trop tôt
Le 03 mars 2009

 

 

Commentaires (4)

1. Chaullet 05/03/2013

Des infos sur la fibro, j'en veux, mais j'en ai aussi après des années de douleurs,de difficultés en tout genre. Le témoignage de Guidoo est d'autant plus touchant,qu'on ne peut plus avoir de dialogue avec lui. Si mon expérience positive peut servir à soulager, aider d'autres à s'en sortir au point de vivre comme tout le monde: je partage. Naturel/Vegan of course.Choco

2. Chantal de Suisse (site web) 13/09/2009

Salut Frédéric de Toulon!

Je me demandais pourquoi mon dossier "Fred" restait désespérément vide de tout message depuis plusieurs mois!

Je viens à peine d'apprendre que tu étais parti pour un monde meilleur... un monde peuplé de papillons multicolores!

Jamais je n'oublierai tes merveilleux écrits et nos échanges de mails.

Toi qui m'appelais :
"gentille helvète", "Chalut l'Helvétie", Helvète "bondissante" ou encore "Chantal Helvète Amie" tout en me taquinant en finesse au sujet de ma belle Helvétie, tu es parti sans que je puisse répondre à une de tes dernières boutades :

Mais j'oubliais les fabuleux batraciens des alpages helvètes (la honte sur moi)...?
Ne sont-elles pas les spécialistes du long corps des Alpes....? (koa, koa, koa...?)

"La nuit est limpide, l'étang est sans ride, dans le ciel splendide, luit le croissant d'or... Alors dans l'extase, sortant de la vase, chantent les crapeaux..."
(meuh non, gros bêta, ta pas reconnu de splendides grenouillettes vertes des cimes? ah l'ignorance.... m'enfin)...


Tu vas me manquer! Adieu l'ami... je ne t'oublirai pas mon cher Frédéric de Toulon!

Chantal ton Helvète "bondissante"

3. Brigitte Papi (site web) 24/06/2009

En faisant des recherches sur la fibromyalgie, je suis tombée par hazard sur l'hommage à Gwidoo et en suis bouleversée.
Je me souviens de nos échanges de mails sur ses êtres papillons, magnifiques et poétiques.
Maintenant c'est Gwidoo, en gentleman qu'il était, qui vogue, quelque part, avec de belles ailes colorées, dans un corps sans douleurs et enfin dans le bien-être. Paix à toi Gwidoo, je ne t'oublie pas.
Brigitte

4. lise roy 07/03/2009

Je viens a peine de lire cette page qui pour moi me parle beaucoup ;ce que je ressent Plein d'amour a travers la souffrance la compassion avec un appel d'aide a l'évolution afin que moins de gens souffrent; ainsi qu'une grande espérence Tout ce lie comme un grande histoire d'amour de profondeur, même de bien être qui appaisse le corps et l'esprit de celle qui le lie qui est moi Merci a vous Lise

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau